Fitzcarraldo

by Le Charme

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $7 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Édition physique de 500 exemplaires.
    Graphisme : Guillaume Leaim, à partir de l'oeuvre de Mélina Kerhoas

    Includes unlimited streaming of Fitzcarraldo via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 4 days

      $10 CAD or more 

     

1.
J'ai tardé à comprendre Je sentais qu'une montagne, pesait sur mes jours De tous ses éclats, le bruit de l'espoir sonne comme toujours Et si j'attends la fin du monde, qu'on m'assassine, qu'on pose une bombe Le silence du monde, me suivait comme une ancre à mon cou J'ai ouvert toutes grandes, les portes du jour n'ont pas de verrous Et si j'attends la fin du monde, qu'on m'assassine, qu'on pose une bombe Et les lendemains, il ne reste qu'à tenir le pas gagné La beauté au poing, un rêve de feu pour les jeunes humiliés Et si j'attends la fin du monde, qu'on m'assassine
2.
20 $ de printemps, dans les veines Chaque bout de trottoir s’arrache tes semelles T’entends des voix derrière qui t’appellent Ce sont là-bas le chant des sirènes 20 $ de courage dans les veines Tes pieds de plomb sonnent la rengaine T’affrontes la vie comme sur une scène Tu pleures pour que le printemps revienne 20 jours maintenant que tes cauchemars t’obsèdent T’es pris dans des rouages des plus obscènes L’aube aux doigts de rose caresse tes cernes Tes matins blêmes deviennent des semaines 20 fois que tu me joues la même scène Le rideau tombe et tu restes seul T’entends toujours le chant des sirènes Tu pleures pour que le printemps revienne
3.
06:35
Joies d'enfant perdues dans le décor marmoréen À travers cette glace vivent mes excuses, fantasmes égéens Cris d'enfant brillant dans une mer de diamants Et leurs yeux tournés vers le bleu inlassablement Une forêt d'armures cache le coeur du Rubicon Une furie que l'attente tue à force d'humiliation La suie des jours efface les rêves d'enfant Un destin fumeux qui s'abîme sur un torrent Je veux toucher toute la beauté du monde Les deux pieds dans la fange du réel Je veux croire en la magie du monde Dans le noir du noir de ses prunelles Porter atteinte à cette statue stalagmite Et affronter pour une fois ces incroyables mythes Soif d'une vie qui ne soit pas que promesse Mais la beauté massique d'une magmatique messe Je veux toucher toute la beauté du monde Les deux pieds dans la fange du réel Je veux croire en la magie du monde Dans le noir du noir de ses prunelles
4.
03:29
Je sais quelque chose qu'il ne faut pas dire Je connais quelqu'un qui sans moi ne peut pas survivre Je connais un million de raisons de bafouer ton nom Mais, non Non Arrête de te faire accroire que t'es malade Tu peux pas jouer avec la mort Je sais quelque chose qu'il ne faut pas dire Je connais quelqu'un qui sans moi ne peut pas survivre Je connais un milliard de raisons de cracher sur ton nom Mais, non Non Arrête de te faire accroire que t'es malade Tu peux pas jouer avec la mort Arrête de jouer avec la mort
5.
05:52
La désintégration De ma personnalité Et de la tienne On veut mourir Je ne suis pas celui que tu crois Tu n'es pas celle que tu crois Penses-tu vraiment que je vais passer ma vie à me battre Ils n'en valent pas la peine Un suicide général Un geste d'amour total La désintégration De ma personnalité Et de la Nature Le Styrofoam Je ne suis pas celui que tu crois Tu n'es pas celle que tu crois Penses-tu vraiment que je vais passer ma vie à me battre Ils n'en valent pas la peine Un suicide général Un geste d'amour total
6.
Entendre la mer L'écho des vagues Quelques mystères Battures du rêve Comme des sillons Creusés dans grève Appel du bleu, pour me perdre, béance surréelle Une fièvre d'air, d'une telle splendeur, à y laisser le coeur Les vagues éclatent, et dans leur écume, je laisse mes certitudes Je suis ton baigneur, je suis ton baigneur imprévisible Et la mer te réclame comme les traces sur la plage Dans un dernier souffle, une toute première page Ton être et ton oeuvre, une symbiose totale Comme un ultime fleuve, qui nous sépare
7.
09:14
Comme une rivière qu'on ne pourrait épuiser Une montagne dans les yeux, laisse-toi divaguer Descends au fond des choses, au fond de l'abîme Où tout peut être ruine, fantômes à la dérive Les murs lisses de tes peurs vont fondre sous tes doigts Vois-tu l'envers des choses, la vérité des lois ? Toute route perdue mène au bord de la mer Là où tu testes tes rêves, leur infinie matière D'une marée à l'autre sans gouvernail Garde-toi bien de rentrer au bercail

credits

released October 14, 2016

Paroles et musique : Le Charme

Sébastien Delorme
Daniel Hains-Côté
Maximilien Nolet
David Philibert


Avec les contributions créatives de
Vincent Gaboury et Mathieu Dechêne

Enregistrement, mixage et réalisation : La Police
Matriçage : Ryan Morey
Graphisme : Guillaume Leaim,
à partir de l’œuvre de Mélina Kerhoas
Enregistré au Pantoum, Québec
Mixé au Ajax Sound Studio, Montréal
Production : Le Charme


Remerciements: Vincent Gaboury, Mathieu Dechêne, Hugo Lebel, JM Dumas, Ryan Morey, Guillaume Leaim, Mélina Kerhoas, Mathieu Bédard, L'équipe du Pantoum (Jean-Étienne, Jean-Michel, Émilie, Vincent et Alice), Julien-Bernard Chabot et Élise Boisvert Dufresne, Dominic Cliche, les Hains-Côté, Catherine Philibert, le Centre Jacques-Cartier, Première Ovation Musique, L'Ampli de Québec, nos familles et amis, Andréane, Catherine et Vanessa

Ce projet a été rendu possible grâce aux
Projets Émergents du Centre Jacques-Cartier


© Le Charme 2016

license

all rights reserved

tags

about

Le Charme Québec, Québec

Chansons qui parlent de violence et de la beauté de la mer. Avec un soupçon de dance, de free-jazz et de black metal.

contact / help

Contact Le Charme

Streaming and
Download help

Report this album or account

Le Charme recommends:

If you like Le Charme, you may also like: